Fatiha 1
Fatiha 2-2

Fatiha Selam

Galeriste

 

 

FATIHA, QUE SERAIT LE MONDE SANS L’ART ?

 

Impossible. L’art existera toujours. L’humanité a besoin de cette forme de communication, éducative, émotionnelle, réconfortante, confrontante. L’Homme a besoin de vivre entouré de beau ou de questions.

J’aime être chamboulée, j’ai souvent des coups de cœur que je ne comprends pas tout de suite. La rencontre avec l’artiste peut fortement m’influencer. J’aime beaucoup l’univers de Stephen Schultz, premier artiste contemporain avec qui j’ai travaillé aux Etats-Unis. A l’époque, je lui avais d’ailleurs annoncé que le jour où j’ouvrirais ma propre galerie, il l’inaugurerait…Ce qui arriva!

 

(photo 2: Fatiha Selam et l’artiste Jörg Gessner)